mardi 21 mars 2017

Journée Kumihimo !


Aujourd'hui j'ai pris une journée de cours avec Atsuko Takenaka dans son atelier-boutique, Le Soleil Tissant.

Mes notions de Kumihimo, l'art traditionnel du tressage japonais, datent un peu, et nous avons depuis l'année dernière la chance incroyable d'avoir en France une professionnelle de cet art méconnu, pour  enseigner et faire découvrir le Kumihimo dans le respect de la tradition. J'ai donc sauté sur l'occasion !!


Il faut d'abord réunir et démêler les échevaux de soie, puis les enrouler sur des bobines lestées.


L'ensemble des fils de soie est lesté par un poids dans un petit sac en tissu, les différentes couleurs sont réparties par bobine de part et d'autres du Maru-dai, l'outil traditionnel pour tresser les Kumihimo.


On peut faire des tresses à partir de 4 bobines, jusqu'à 32 !! Atsuko fait des merveilles sur son Maru-dai !


On peut réaliser une infinité de variétés de formes, de motifs et de couleurs de Kumihimo.


Un usage facile et accessible du Kumihimo , ce sont de ravissants bracelets.


Superbe palette de couleurs de fils de soie !



 Cet autre équipement s'appelle le Taka-dai, et permet de réaliser les tresses plates spécifiques aux Obijime qui ornent les ceintures Obi des Kimonos. Le nombre de bobines utilisées est impressionnant, mais le résultat l'est tout autant !


Ces tresses sont toutes réalisées à partir de 8 bobines. Ci-dessus,la technique Edo-Yatsu...


... la technique Yatsuse, qui forme une tresse plate...


... la technique Maru-Genji, une autre forme de tresse ronde... 


... et enfin, la Yatsu-Kongo, parfaite pour réaliser des bracelets !

Et maintenant, à vous de jouer avec le Soleil Tissant (*^_^*)

Aucun commentaire:

Publier un commentaire